Sans faire exprès

Publié le par Lutine

C'est l'expression la plus utilisée lors des catastrophes causées par les Lutinettes.

"Maman, sans faire exprès, j'ai renversé mon verre"
"Maman, sans faire exprès, j'ai cassé ton orchidée"
"Maman, sans faire exprès, j'ai fais mal à Lutinette #3"
"Maman, sans faire exprès, j'ai ..."

C'est un expression qui m'énerve. Surtout que je me rend compte qu'elle commence à être utilisée par des adultes aussi. Et non, je ne citerais pas de nom.

Toujours est-il que ça me met hors de moi. et que je ne peux pas m'empêcher de rétorquer que pour éviter de faire des choses "sans faire exprès", il suffit de faire attention.

C'est comme confier un effaceur à un gamin qui commence à peine à écrire. Dès lors qu'il est autorisé à faire autant d'erreurs qu'il le souhaite, il n'a pas besoin de se concentrer, de s'appliquer.

J'ai vraiment l'impression qu'on vit dans un monde où si c'est faux, si c'est râté, si c'est cassé, ce n'est pas grave. On recommence, on refait, on rachète.

De nos jours,  les enseignants ne reprennent plus les enfants lorsqu'ils s'expriment mal (faute de grammaire) et dans les cahiers, lors des corrections, beaucoup trop de fautes sont oubliées. Il n'y a plus non plus de solution telles que recopier cinq ou dix fois le mot écrit faux.

Et après, on vient nous parler de réforme de l'école. De problème d'illetrisme. Mais entre les cours auxquels j'ai assisté petite, il y a plus de vingt ans (oups), et ceux auxquels j'assiste parfois dans la classe de Lutinette #1, il y a une différence frappante, limite choquante.

Actuellement, les élèves gigottent, parlent pendant que l'enseignante fait son cours. Les tables sont mal orientées par rapport au tableau obligeant certains élèves à se retourner pour recopier ce qui y est inscrit. Il n'y a presque pas de devoirs donnés en début d'année, ils sont faits en cinq minutes, alors qu'en fin d'année, il y en a parfois pour deux heures.

La semaine dernière, je suis allée voir une maman qui a été élue déléguée parent d'élève. Je lui ai signalé que j'avais des points à discuter lors du prochain conseil d'école. Elle m'a répondu que lorsqu'elle sera disponible, elle reviendra vers moi pour en reparler, si elle y pense !!!

C'est chouette, autant d'implication dans l'éducation de nos enfants, non ?

Commenter cet article

felix 17/06/2007 08:33

Merci Lutine sans faire exprès je suis tombé sur le com de Lauryle"la bonne habitude de nous faire recopier 10 fois le mot mal orthographier..."et sans faire exprès j'ai voulu mettre é a la fin au lieu de ERJoke bien sur j'en fais aussi des fotes !

Lutine 19/06/2007 09:06

Vilain ;-)

:0095: Maître Po 17/06/2007 07:29

'lut Lut'La rigueur est une valeur qui tend à disparaître de l'enseignement actuel. Encore faudrait-il que les instituteurs la pratiquent...Je ne sais pas si je suis le seul dans ce cas - je change de sujet - mais je ne peux pas ajouter de commentaires quand l'article est affiché seul, je ne peux le faire que sur la page d'accueil...Et pour revenir au thème de l'article, tu peux retirer le t superfétatoire de gigotent et le rajouter à illettrisme ;-) )

Lutine 19/06/2007 09:05

Maître Po, je crois que je vais assumer mes erreurs et fautes d'orthographe. En fait, c'est ce qui arrive quand j'écris de façon impulsive, sans prendre le temps de me relire.Concernant l'enseignement, je trouve les dérives effrayantes. Qu'est-ce que ça donnera dans 5, 10 ou 15 ans ?Pour les commentaires, je ne sais pas pourquoi il y a ce bug. La dernière fois que je suis allée sur le forum pour un bug, je j'ai pas réussi  faire de recherche par mot-clé et ai donc abandonné.

filaplomb 15/06/2007 08:25

Autre époque autre mœurs.Si je suis assez d'accord avec toi globalement, si je me souviens de M. Himpens, mon instituteur avec sa coiffure en brosse qui nous faisait peur (et aussi sa grosse voix !), je me dis aussi que sans doute nos valeurs d'hier ne sont pas forcèment applicables aujourd'hui…Bref, les enfants apprennent des choses différentes sous des formes différentes et c'est difficile, sauf à très long terme, de considérer que cela est mieux ou moins bien.En même temps je dis cela sans être parent et sans exemple concret sous la main. Ça relativise de beaucoup ce commentaire, non ?:-)

Lutine 16/06/2007 11:44

Je crois qu'il doit y avoir un juste milieu entre le laxisme actuel et et la discipline menée de main de fer de l'époque.C'est surtout une observation personnelle qui vaut ce qu'elle vaut. Mais il y a des choses qui me choquent, par rapport à mon enfance.Hier, j'ai discuté avec la maîtresse de Lutinette #1, c'était édifiant et un peu réconfortant.

Lauryle 14/06/2007 19:03

j'aime bien tes articles de cette catégorie...ben, on n'a pas du être dans la même école, vu qu'en primaire l'une de mes instit (et la seule de l'ecole ou presque soi-dit en passant) avait pris la bonne habitude de nous faire recopier 10 fois le mot mal orthographier, et si on avait le malheur de se tromper lors de la "punition" celle ci était reportée en conséquence... Sa spécialité étaient les math à cette prof, mais était de la "vieille école". en tout cas, ça vaccine....pour ce qui est des devois cela m'étonne un brin, vu qu'une circulaire de 1956 dit qu'en primaire, il n'est pas censé y avoir de devoir...bon.... mettre des devoirs aux élèves soit, mais faut pas en mettre une tartine non plus...Notre joli monde ou l'on a toujours une deuxième chance n'existe qu'à l'école par contre... d'ou l'essai de tout le monde pour le faire passer dans la vie de tout les jours... en effet, y'a plus besoin de prendre de responsabilité comme ça !boh, allez, avec un peu de chance, j'ai entre 0 et 5/20 en orthographe sur ce com !!!!

Lutine 16/06/2007 11:33

Lauryle, moi, je devais recopier. Mais actuellement ce n'est plus le cas.J'ai l'impression que plus on sait où sont les difficultés, moins on cherches les solutions ou on les applique lorsqu'elles sont connues.La circulaire concernant les devoirs, je la connaissais, en effet. Mais je trouve idiot de déséquilibrer les choses à ce point. Parce que en fin d'année, les enfants sont fatigués et donc, c'est encore plus de temps qu'il leur faut. Mais ce n'est que mon avis.Oui, tu as raison pour la seconde chance. Je travaillais dans une boîte ou la politique qualité est (de mémoire) "Faire bien du premier coup. Ne faire qu'une seule fois". J'en rigole encore, étant donné les coups d'essais ;-)Pour l'orthographe, je ne regarde plus. Depuis que je suis en congé parental, j'ai moi-même dû passer de 20/20 à 8/20, lol !