Le feu

Publié le par Lutine

Tout a commencé très tôt. L'ouverture des portes à 18h45 pour un début de concert à 20h30.
La foule qui s'amasse pour au final 10 000 personnes dans le théatre de plein-air de la Foire aux Vins de Colmar.

Parmi tout ce monde, Lutine, Zhom, Lutinette #1 et Lutinette #2.

Et soudain, The Rakes apparaissent sur scène. Je n'ai pas eu l'occasion de les voir arriver, juste entendu. Le public, bien que composé à 80 % minimum de fans de Mika, leur a réservé un accueil princier.

Pendant ce temps, Lutine accompagnait Lutinette #2 aux toilettes pour un besoin plus que pressant et qui s'est fait sentir deux minutes avant l'heure de début.

The Rakes, je connaissais vaguement le nom sans pouvoir réellement y associer un répertoire de chansons. Alors je me suis laissée portée par la musique, j'ai écouté chanson après chanson, dans une ambiance de folie. Et j'ai eu l'occasion de reconnaitre quelques uns de leurs titres, ce qui confirmait bien que je les connaissais déjà.

Au premier abord, c'est un groupe de rock britannique plutôt efficace. En réalité, c'est une bombe à effet quasi continu et ce pendant une heure !!

Nul doute que ce concert leur aura permis de vendre des albums.

Ceux qui, comme moi, pensaient qu'il ne s'agissait que d'une première partie (généralement 1/2 heure) s'ils n'ont pas apprécié le style ou s'ils étaient, tout comme les Lutinettes, impatients de voir et écouter Mika, ont dû trouver le temps bien long.

Leur prestation finie, l'équipe de techniciens s'affaire à préparer les instruments, peaufiner les derniers détails.

Le public s'impatiente, il faut dire que Mika aura su se faire désirer. L'espace d'un instant, j'ai pensé que je m'étais trompée de soir. Mais les cris des fans, déchainés, m'ont bien vite rappelé à la réalité.

1/2 heure d'attente (!!!) pendant laquelle l'ambiance aurait pu s'essoufler, retomber, mais que neni !

Les lumières s'éteignent enfin dans les tribunes, la fumée sur scène prend des reflets directement issu des couleurs de l'arc-en-ciel, la musique commence et Mika arrive pour tout enflammer pendant 1 heure 1/4.

Forcément, dans une pareille ambiance, le temps passe trop vite. Les chansons de son album sont entrelacées de reprises (Sweet dreams de Eurythmics et une chanson des Jackson Five) réinterprêtées à la sauce Mika et que l'on aurait pu croire tout droit sorties de son repertoire.

L'avantage avec un artiste comme Mika, c'est que comme il parle le français quasiment à la perfection, les échanges avec le public n'en sont que meilleurs.

Parmi les surprises, nous aurons eu la visite d'une jeune femme à la corpulence massive en petite guêpière et bas noirs venue danser sur Big Girls you are Beautiful, et qui, à chaque déhanché se devait de remettre en place (ou de tenir) son bustier sous peine de se retrouver nue.

Puis, la venue sur scène de la choriste qui l'accompagne sur Happy Ending. Plus qu'une chanson avec choeur, la chanson est un véritable duo et les Lutinettes ont d'ailleurs décrêté qu'il s'agissait de leur chanson préférée. Love today ayant été détrônée dans leur coeur.

On en redemande.

Puis, voilà que Mika et ses musiciens quittent la scène dans le noir et qu'après quelques secondes, apparaissent des animaux en peluche géants. Un coq, un petit lapin blanc, un perroquet, une souris et un lion. Une petite dispute éclate, tous se liguent contre le lapin (les plus fort contre le plus faible, logique) et ce dernier parvient à gagner la partie grâce à ses baguettes magiques.

Bas les masques. Nous reconnaissons Mika dans le costume du coq, la batteuse dans celui du lapin et les autres musiciens se dévoilent à leur tour.

Il faut se rendre à l'évidence. Dans de tels costumes, sous les projecteurs de surcroit, la chaleur va être intense. Surtout que Mika est loin d'être statique sur scène. Et c'est avec un petit pincement au coeur que je l'écoute chanter Lollipop, parce que je devine qu'il s'agit de sa dernière chanson.

Des ballons géants sont envoyés dans la fosse, puis renvoyés sur scène par les fans histériques, des bulles de savons sortent, de part et d'autre de la scène et pour finir, des confettis immenses sont propulsés. Pour de la fin de concert, c'est bluffant, ça s'accorde si bien avec le ton de la chanson.

Je n'ai pas envie de faire de comparaisson entre Mika et des artistes existants ou ayant existé. Mika, il est lui-même sur scène, il chante dans autant de styles différents qu'il a de chansons dans son répertoire.

Le phénomène Mika, ça vaut vraiment le coup de le voir en vrai !!!

Publié dans Petit bonheur du jour

Commenter cet article

Zutttt 20/08/2007 15:01

Ben j'avais juste envie de te remercier parce qu'il ne nous manque que la musique et on s'y croirait tellement c'est bien raconté :o) Merci pour cet instant de bonheur ma Lutineke!! ;o)Bisous à toi et aux Lutinettes! (c'est bon, tu as trouvé des chaussures :oD ? )

Lutine 20/08/2007 23:13

J'aurais bien aimé mettre des photos et de la musique. Mais les photos auraient été médiocres (vues de trop loin) et niveau son, il doit y avoir quelque part des vidéos du concert, même si ce n'est pas celui que j'ai vu. Mais ce ne sera jamais comme en vrai :-(Merci pour le compliment, en tout cas ;-)(oui, on a trouvé ce qu'il fallait, les Lutinettes sont contentes ;-) )

Johanna 19/08/2007 00:27

Viens d'apprendre une nouvelle catastrophique...MIKA EST COMPLET!!!!Je suis maudite....Grrrrr!Tant pis...il est passé par ici, il repassera par là! ; )Bisous!

Lutine 19/08/2007 00:32

Les billets pour le concert de mardi soir se négociaient jusqu'à 400 euros. A priori, la billeterie avait tout vendu en trois jours.Si Zhom avait su ça plus tôt, j'aurais été privée de concert et les Lutinettes aussi. Par contre, on serait parti en vacances !Je comprends ta déception, en tout cas.Bisous

filaplomb 17/08/2007 10:06

Mika est à moitié français non ?Je crois par sa mère.Il faut que je découvre, comme les Rakes d'ailleurs.Il a l'air de développer son univers au-delà des tubes que balancent les radios !Rhô ça me manque les concerts, tiens !:-)

Lutine 18/08/2007 21:38

Ni à moitié, ni au quart, il a vécu en France pendant 8 ans.The Rakes, c'est une sorte de Franz Ferdinand ... mais en mieux (c'est mon avis, hein !)Si tu passes dans la Région Alsace l'été prochain, je te réserve des places ??:-)

Johanna 16/08/2007 20:53

Oh mon dieu Oh mon dieu!!!Lui je l'aime et quelque part je suis fière...c'est grâce à moi que tu l'as découvert!!!! ; )Je vais surement aller le voir en concert en octobre sur Nantes...c'est plus près de chez moi...Je te fais de très gros bisous et...j'envie tes lutinettes, à leur âge j'étais fan de Dorothée!!! ^^

Lutine 18/08/2007 21:39

MERCI à toi, Johanna !Tu as raison, c'est grâce à toi !!Vas-y, ça vaut le coup, c'est trop bon !!!Bises tout plein ;-)

davveld 16/08/2007 10:52

Le festival a l'air super sympa, à voir le programme de la veille, et celui de la prochaine soirée. Enjoy !

Lutine 16/08/2007 11:02

Sympa oui, l'ambiance est sympa, le cadre aussi. Un théatre ouvert qui laisse entrer l'air c'est pas oppressant !Dommage, en étant de passage dans la Forêt Noire, tu aurais pu t'arrêter au retour !!