Petite mise au point à l'école

Publié le par Lutine

Le jour de la rentrée, à midi, Lutinette #1 me parle de ses copains et copines de classes. Elle était très contente de les retrouver. Puis, elle me signale l'arrivée d'un petit nouveau dans sa classe, un certain Mickaël.

Elle commence par me dire qu'elle ne l'aime pas trop. Je lui fais remarquer qu'il est difficile de savoir si on va apprécier quelqu'un  en une seule demi-journée, surtout que la majorité du temps est passé à travailler.

Elle me répond que le problème, c'est que dans la cour de récréation, il lui court après pour lui faire des bisous.
Je lui dis donc que de mon point de vue, il n'est pas question qu'elle accepte qu'un garçon lui fasse des (voire même qu'un seul) bisous et qu'il faut que lui dise non fermement, jusqu'à ce qu'il la laisse tranquille.

Une petite semaine passe, pendant laquelle le jeune garçon continue, l'empêche de jouer avec ses copines pendant les récréation, tant il lui court après. Puis, soudain, il change brusquement d'attitude.

Voilà que ma Lutinette se plaint que le jeune Mickaël la menace de mort.  Depuis mardi, en fait. Ce matin, c'était de nouveau le cas. Je décide donc d'aller discuter avec lui.

En attendant son arrivée, je discute avec les copines de Lutinette et j'apprends qu'elle n'est pas seule à s'être fait menacée. La moitié de la classe est "victime".

Lorsqu'il arrive, je l'appelle par son prénom et lui demande de venir. Je lui fais remarquer qu'il ne me connait pas encore et  je me présente. Et je lui dis que j'ai entendu qu'il avait quelques soucis avec ma fille. Enfin surtout qu'elle en a avec lui.

Je lui demande s'il trouve normal d'être aussi méchant et de dire tellement d'horreur à ma fille, ainsi qu'à ses camarades de classe. Il me répond que oui, que c'est parce qu'il s'est fait mal, il est tombé et a failli s'ouvrir le crâne et le genou.

Je lui demande de préciser, qu'il me dise si c'est ma fille qui est responsable de sa presque chute. Il bafouille et me dit que non, que c'est arrivé à la maison.

Je lui demande alors quel est le rapport entre ma question du début et l'histoire qu'il est en train de m'inventer. Je lui demande s'il a conscience que les paroles qu'il prononce à l'encontre de ses camarades de classe ne vont pas les inciter à jouer avec lui, mais plutôt à le laisser de côté.

Il me répond qu'il n'a jamais menacé Lutinette #1 de mort, à quoi une bonne demi-douzaine de camarades répondent que si, qu'ils l'ont entendu.

Alors pour clôre le débat, parce qu'il est presque l'heure pour les élèves d'entrer en classe, je lui explique que je VEUX (d'habitude, je me contente d'émettre un souhait) qu'à l'avenir, il réfléchisse avant d'employer certains mots de vocabulaire, surtout s'il s'agit de menace, parce que la prochaine fois que j'entendrais quoi que ce soit , je demanderais à sa maîtresse et à la Directrice de l'école de me fournir l'adresse et le numéro de téléphone de ses parents et j'irais leur raconter comment se déroulent les récréations et ses relations avec ses camarades.

Il m'a regardé, un peu effrayé, s'est excusé, à ma demande, et est parti jouer avec ses camarades seul, puisque dans l'immédiat, plus personne n'a voulu jouer avec lui. Les autres, qui entouraient Lutinette #1 m'ont regardé avec un grand sourire et m'ont souhaité une bonne après-midi après m'avoir dit merci.

Il va falloir que je m'achète une panoplie de super justicier. ;-)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alayaya Ellie 15/09/2007 10:01

Ah, je vois que Nicolas J. a donné l'adresse de mon blog ici, c'est bien gentil à lui et moi qui suis lectrice régulière de son blog je m'en vais aller le remercier. J'ai lu les autres commentaires et je dirais que le tour de la question semble fait. Je réagis d'abord en tant que mère (je l'ai été avant d'enseigner moi-même) et nul doute que dans la même situation, j'aurais réagi de même en allant agrafer le persécuteur de la chère chair de ma chair (qui a maintenent 14 ans). Ensuite, entant qu'instit, je ne peux qu'inciter à aller informer l'école (maîtresse ou direction) et je vois que c'est déjà en route. Alors bravo.Je précise que des enfants perturbés comme celui-là, j'en ai déjà rencontré beaucoup et de plus jeunes encore. d'ailleurs, si vous avez aimé le billet sur Brandon, il fait partie d'une série intitulée "en direct du front" qui compte déjà quelques archives et que je compte approvisionner encore et très rapidement.Alors, bonne année scolaire à Lutinette qui elle aussi a bien réagi en racontant tout à sa maman chérie ^^

Lutine 15/09/2007 13:26

Bienvenue Ellie,Alors je suis allée rencontrer la maîtresse. Elle est au courant du problème, partiellement. Elle ne savait pas pour les "attouchements". Elle m'a confié que l'enfant a effectivement des soucis à la maison (sans entrer dans les détails) et qu'il est suivi. Sans compter que ce matin, elle a du faire un débat dans la classe en raison de son attitude et surtout en raison du contenu de la boîte à mots.Ce matin, j'ai croisé le garçon en me rendant chez la maîtresse. Il m'a regardé et m'a dit bonjour en me faisant un grand sourire.Ton article sur Brandon est très bien. J'irais explorer le reste de la catégorie.Merci pour ta visite et tes paroles réconfortantes.

n-talo 14/09/2007 23:18

lutine la justiciaire bravo

Lutine 15/09/2007 13:27

Euh, oui, enfin je débute ! ;-)

filaplomb 14/09/2007 18:46

Tu es terrrrrible Lutine quand tu decides de faire regner l'ordre dans la cour de l'école ! :-)[Il doit quand meme avoir des soucis ce garcon pour aller aussi loin dans le vocabulaire…].:-)

Lutine 14/09/2007 19:14

Entre temps, j'en ai appris des vertes et des pas mûres au sujet du jeune garçon. Comme quoi il suit les filles dans les toilettes, les touche au ventre et au fesses. A neuf ans, c'est tôt !!!Et qui suis-je pour aller voir dans sa vie pour comprendre. Mon rôle est, dans un premier temps, de protéger mes enfants.J'en parlerais à la maîtresse dès que je le pourrais, histoire qu'elle observe de son côté.

Lady Angel 14/09/2007 16:16

Coucou Lutine,Sans doute un pauvre petit gars qui paye le prix fort de ce qu'il doit vivre chez lui...Reste à souhaiter que ta Lutinette se sente tranquille à présent mais que lui aussi trouve dans ton discours, la possibilité d'aller vers les autres, et de se faire un tas de copains....Ce serait quand même plus chouette pour tout le monde non?Gros bisous Lutine ;-))Lady:)

Lutine 14/09/2007 19:12

Coucou Lady,En fait, je ne sais bien entendu pas si la situation résulte de ce qu'il vit à la maison, mais je ne pouvais pas laisser continuer.Je vais observer un peu et dans quelques jours, on verra si c'est vraiment mieux. Pour l'instant, ça tient !Bisous

Nicolas J 14/09/2007 10:32

Voilà l'adresse du billet dont je voulais parler hier :http://sauvonslaterre.hautetfort.com/archive/2007/09/13/brandon-a-mal.html 

Lutine 14/09/2007 18:13

Merci Nicolas, j'ai lu l'article, c'est très bien écrit. Ça laisse la place à l'imagination, toute sorte d'imagination !