Petite mise au point à l'école (suite)

Publié le par Lutine

Samedi matin, à la sortie d'école, je me décide à parler avec la maîtresse de Lutinette #1 du souci qu'elle et une partie de ses camarades de classe on avec le désormais célèbre Mickaël.

Je lui dis que je me suis permis de parler avec lui en lui expliquant certaines choses. Je lui demande si elle était au courant du fait qu'il suive les filles aux toilettes et les touche au ventre et aux fesses. Elle semble tomber des nues.

Elle m'assure qu'elle sera attentive à ce que je viens de lui apprendre et que pour le reste (les menaces de mort) elle était déjà au courant et que justement, elel en avait parlé le matin même à toute la classe à l'occasion du débat hebdomadaire qui suit l'ouverture de la "boîte" (les suggestions, plaintes, félicitations, etc peuvent être déposées anonymement).

Il s'agit d'un enfant qui a des soucis à la maison et qui est suivi. Celà avait été supposé par certains d'entre vous.

Je l'informe de mon intention d'attendre quelques jours et de reparler avec le garçon, mais à l'écart cette fois, pour voir si ça va mieux et qu'il me dise s'il a des soucis qui persistent avec ma Lutinette. Surtout, je lui demande la persission de le faire parce que je ne veux aucunement interférer avec ce qui est fait à l'école.

Elle semble contente de ma démarche et me dit qu'il n'y a pas de problème.

Ce qui est drôle, c'est que depuis notre petite discussion, Mickaël me dit bonjour à chaque fois qu'il me voit, avec un grand sourire.

Ce matin, à 11h30, alors que j'attends que Lutinette sorte du bus revenant de la piscine, je vois Mickaël, il me salue poliment. Comm il n'y a pas grand monde autour de nous, je lui demande si ça va mieux. Il me répond :

"Ah non, ça va pas du tout, Lutinette #1 m'a donné des coups de pieds et des coups de poings dans le ventre ce matin et maintenant, on n'a plus le droit de jouer ensemble, on va être séparés !"

La Directrice de l'école qui accompagnait à la piscine s'arrête en entendant la fin de sa phrase et me confirme.
Pire, j'apprends que Lutinette #1 a frappé sans avoir été frappé. Puis les deux autres maîtresses, dont celle de Lutinette, m'explique ce qui c'est passé. Et là, je tombe à la renverse.

Lutinette #1 qui arrive et que je questionne ne veut pas reconnaître ses torts, alors que 3 adultes sont là pour affirmer la situation. Les maîtresses sont d'autant plus affirmatives qu'elles surveillent activement ce qu'il se passe.

A quoi Lutinette #1 me répond "d'habitude, il me donne des coups de pieds, alors ce matin, quand il a commencé à me courir après dans la cour en me disant Je t'aime, je t'aime, je t'aime, je lui en ai tout de suite donné un coup de pied, pour qu'il me laisse tranquille."

Lutinette #1 a pour habitude de me prendre pour une imbécile, mais là, c'est le pompom !

Après avoir essayé de l'aider, m'être déguisée en justicier, me voilà prise pour la mère qui prêche un discours et en applique un autre. Ça ne se voit pas, mais je suis verte de colère !!

Autant dire que la situation ne va pas en rester là concernant Lutinette #1 et que la punition sera à la hauteur de ce qu'elle a fait. Pour l'instant, je cherche, alors si vous avez une (ou plusieurs) suggestion(s), je suis preneuse !

Commenter cet article

Filaplomb 24/09/2007 08:18

Personne ne voulait jouer avec Mickael, Lutinette fait des efforts pour l'intégrer, certes de manière un peu directe, et encore, ca ne va pas ? Pffff, elle peut jamais rien faire alors !Plus sérieusement, il me semble qu'il suffit de la recadrer un peu, expliquer les limites de la violence physique, lui expliquer que quand Mickael aura atteint sa maturité physique il sera deux fois plus fort qu'elle et qu'elle a tout intérêt à s'en faire un copain !Sinon, tu peux toujours l'inscrire au judo. Je suis sérieux, on y apprend l'usage du rapport physique comme nulle part ailleurs !:-))))

Lutine 01/10/2007 14:13

Fil,Mon propos n'est pas, pour l'instant, de lui expliquer que Mickaël sera plus fort et que donc elle doit s'en faire un pote. Mon soucis actuel est de la protéger !Du judo, j'avais eu l'idée lorsque plus petite elle était embêtée par une terreur de sa classe. Mais elle faisait son maximum pour montrer à tout le monde qu'elle ne s'y plaisait pas que ça devenait pénible pour le professeur.Et puis, la danse lui convient tellement mieux ! ;-)

felix 20/09/2007 17:31

La pire chose que tu puisses faire est de culpabiliser devant une telle histoire . Te poser des questions OK , mais nous ne pouvons pas imaginer tout ce qui peut se passer dans la tete des gosses.Tes reactions ont ete saines et logiques.le probleme est que ta Lutinette a eu aussi une logique dans sa reaction ... mais ce n'est pas une logique socialement acceptable !Donc pas de panique et quand meme punition ( mais vraie punition ) avec explications a la clef. Puis tu laisses un peu mariner et tu reviens faire le point quand elle a vraiment prit la mesure de sa reaction. Elle apprendra les "loi de l'echange" entre filles et garcons" Felix

Lutine 20/09/2007 20:27

Pas facile tout ça.Je te remercie pour ton message qui fait du bien à lire. Parce que quand le doute s'installe, les enfants en profitent encore plus !

tonnegrande 19/09/2007 14:50

Au niveau des sugestions : t'as pensé à la maison de correction ? Ou à défaut au mariage ?

Lutine 20/09/2007 09:13

Euh, là, non, plutôt les barbelés déconseillés par Ellie ;-)

tonnegrande 19/09/2007 14:47

Et voilà !  On offre des choux aux copains de sa fille sans réfléchir à la symbolique du truc et aux implications et après, on s'étonne !.Tout ça c'est la faute à la maman.

Lutine 20/09/2007 09:13

Tonnégrande,Je sais bien que tout est de ma faute !

franssoit 19/09/2007 14:30

Ellie : je ne vois pas pourquoi "Ben en tout cas c'est pas Franssoit qui va t'aider... "Ma phrase "Discute sérieusement avec elle, d'accord, mais lui complique pas trop la situation." me parait une "stratégie" aussi valable que la tienne. Et le tout d'une main, sans leçon de psycho.

Lutine 20/09/2007 09:10

Euh franssoit, par "et le tout d'une main", tu entends quoi ?;-)