Notre belle langue française

Publié le par Lutine

Ça fait un moment que j'y pense, que ça m'énerve et là, il faut vraiment que ça sorte.

Je ne sais pas vous, mais la langue française, ma langue maternelle, j'y tiens. Et ça me fait mal de la voir se déformer pour divers motifs.

Que le langage des banlieues soit imagé, soit, l'argot est passé par là bien avant. Mais le "français" tel qu'il est écrit actuellement, ça me fiche un coup au moral. Entre les sms, les forums, les chats et même certains blogs que j'ai visité (si si !!!), je ne m'en sors plus.

Exit les abbréviations que l'on utilisait en cours pour prendre les notes pendant que les professeurs parlaient. Maintenant, on écrit un peu comme on parle, mais on déforme aussi notre prononciation, c'est toute la langue française qui est dénaturée, l'écrite et la parlée.

Il m'est arrivé, lors d'entretiens avec le corps enseignant, de me rendre compte que même à ce niveau, les lacunes existent, la grammaire n'est plus respectée. Comment compter sur eux pour que l'enseignement dispensé à nos têtes blondes reste de qualité ? Mais je m'égare.

Ce qui me chagrine dans l'immédiat c'est les "mé t ou ?", "tu fé koi ?", "keske tu mes ?", tu c ki c ?"

Au début c'était pour gagner du temps à l'écriture des sms, économiser de l'argent en envoyant le maximum d'informations en écrivant le moins de sms.

Bien entendu, il m'arrive d'utiliser cette façon d'écrire, avec parcimonie. Mais quand c'est tout le temps, c'est lourd, non ? Nos enfants utilisent déjà cette façon d'écrire lorsqu'ils notent leurs devoirs dans les cahiers de textes.

Et après ? A long terme, on gagne quelquechose ? La véritable question n'est-elle pas : qu'est qu'on a à perdre dans tout ça ? Notre véritable identité ? Notre culture ? La richesse de notre langue ?

C'est à en perdre son latin....

Commenter cet article

lauryle 21/01/2007 17:18

bonn chance !

Lutine 21/01/2007 23:28

merci !

lauryle 21/01/2007 00:53

fada, si tout le monde se met à écrire comme ça, on n'est pas dans la mouise...
qu'est qu'on y gagne ? bin... du temps sur le moment présent, et on en perd beaucoup pour la suite. je n'ai personnellement pas eu l'occasion d'attendre les SMS pour écrire mal : je ne voulais jamais apprendre mes lecons de français en primaire (qui me font gravement défaut aujourd'hui). le pire est quand meme au niveau de la relecture (qui est le plus souvent incompréhensible dans ce language tarabiscoté.).
on y gagne donc autre chose, la faculté de ne pas être compris par quelqu'un en dehors du groupe. n'est - ce pas à ça que servait l'argot ?
apres, perdre son identité culturelle, je ne sais pas... peut etre un peu fort, je pense. l'évolution ne se fait jamais dans le bon sens. gagner une nouvelle identité culturelle... c'est toujours une idée ? de toute manière, les culture changent et c'est ça qui leur permet de vivre...
tant que nous auront toujours notre chère académie française, la langue ne se perdra pas de trop... tandis que le latin...

Lutine 21/01/2007 13:09

Disons qu'avec ce que j'ai eu l'occasion d'observer, tant avec les stagiaires au boulot qu'avec les enfants à l'école de Lutinette #1 et parfois même les maîtresses, c'est effrayant.Y'aurait de quoi écrire plusieurs articles, crois-moi. Je vais peut-être même les écrire, tiens !Biz'Lutine

Séverin 07/08/2006 15:31

Moa chui tro vénèR, ya des cons ki save + ékrir, é ki dise "mé t ou" o lieu 2 "mé T ou"!Pfff... tou ce pèr!!! Fo suivr lé raigle merd!(-: