L'allaitement maternel controversé

Publié le par Lutine

Lors de mon premier accouchement, la sage-femme m'a demandé si j'allais allaiter mon bébé. La question m'a choquée. Pour moi, l'allaitement maternel est la chose la plus naturelle au monde, je ne pouvais pas concevoir de ne pas le faire.

J'ai été surprise de voir que sur les portes des chambres de maternité dans lesquelles des mamans allaitent, il soit mis une affiche avec un texte du genre "si maman allaite, merci de la laisser tranquille".

Je trouve, mais ça n'engage que moi, que si dès la maternité, la mère est mise de côté lorsqu'elle allaite, ça n'arrange pas les choses pour la suite. Parce que l'on sous-entend qu'allaiter est impudique.

Je suis pudique. Je me déshabille difficilement chez le médecin, j'évite la piscine (en maillot 1 pièce et 2 pièces). Mais j'allaite quelque soit l'endroit où je me trouve et quelques soient les personnes qui m'entourent. Mon enfant a faim, je le nourris. Mes seins sont nourriciers et honnêtement on voit plus mon petit bourrelet situé à ma taille que mon sein.

Ça choque quelqu'un ? Qu'il tourne la tête !
Quelqu'un me fait une remarque ? Je trouve bien quelquechose à lui répondre en fonction de ce qu'on me dit !

Et des remarques désagréables, il y en a des tonnes !

Qu'on se le dise, si l'allaitement maternel n'avait pas été perçu jusque là comme une chose naturelle, l'espèce humaine serait éradiquée depuis bien longtemps.

Là où je suis également révoltée, c'est par les commentaires des professionnels de santé. Lors de mon troisième séjour à la maternité, une sage-femme est venue me faire une remarque quant à la position de mon bébé au sein. Je l'ai laissé parler et m'expliquer comme si j'étais une débutante et me suis rendue compte au bout de 20 minutes qu'elle n'avait pas allaité son bébé, même pas essayé. Je me suis ensuite permise de lui rétorquer que j'en étais à mon 3ème allaitement (2 ans cumulés pour les deux premiers) et que je pensais pouvoir m'en sortir toute seule et qu'en cas de besoin, je savais à qui m'adresser.

Et je passe les ignorances des pédiatres et autres médecins. Trouver celui qui connait et recommande l'allaitement tient du miracle.

Donc voilà, pour résumer :
- j'ai allaité Lutinette #1 pendant 19 mois
- j'ai allaité Lutinette #2 pendant 5 mois 1/2, elle m'a fait une confusion sein/tétine lors de ma reprise de travail
- j'allaite toujours Lutinette #3 qui a 14 mois à l'heure où j'écris.
Et :
- je ne me sens pas esclave de mes enfants, pas plus que si je donnais le biberon, bien au contraire, puisque je n'ai pas les contraintes de lavage, stérilisation, préparation, chez moi c'est instantané, ça me laisse du temps pour mon bébé et pour moi-même.
- je ne ressemble pas à une vache, mais à une femme et une maman qui s'occupe de son enfant, l'aime, le nourrit.
- je ne fait pas d'attentat à la pudeur à chaque tétée, parce que je respecte les autres et allaite mon bébé en tout discrétion. Les autres me respectent-ils autant ?
- je me sens bien dans ma peau de maman allaitante avec mon bébé heureux d'être allaité, nourri et réconforté par mes seins.
- je suis heureuse de faire économiser à notre chère Sécurité Sociale qui se porte pas si bien que ça, les antibiotiques et autres médicaments que mes filles n'ingèrent pas, pour cause de nons maladie. Et oui, dans le lait maternel, il y a des anticoprs costauds !!! Je regrêtte juste de ne pas recevoir une médaille pour ma bonne action (lol).
- j'économise un sacré paquet de pognon, parce que mine de rien, 20 euros que je ne dépense pas par semaine (les premiers mois) juste pour le lait, c'est pas mal, non ?
- je me fais un immense plaisir de répondre à toutes les questions que l'on peut me poser concernant l'allaitement, si vous en avez une, n'hésitez pas :-)

Alors je vous le demande, à part les industries laitières, l'allaitement, il dérange qui ???

A la bonne votre ....

Commenter cet article