Dans quelles classes iront les Lutinettes ??

Publié le par Lutine

Je devrais bien le savoir, me direz-vous !!!

Et bien non. Je m'explique. Dans mon petit village, il y a 2 classes à l'école maternelle (section des petits-moyens et section des moyens-grands), et 4 classes à l'école élémentaire (dont CE1/CE2 et CE2/CM1 pour les classes nous concernant).

Commençons par l'école maternelle.

Lutinette #2 est née en deuxième partie d'année et sera donc dans la section des moyens-grands si le nombre d'enfants nés avant elle n'est pas plus important que celui des enfants né après.

En effet, afin de ne pas avoir à répondre aux questions des parents, ne pas avoir à se justifier, la classe est coupée en deux dans l'ordre chronologique des dates de naissance des enfants. En clair, si votre enfant est encore tout bébé dans sa tête mais né le 15 janvier, il sera avec les moyens-grands et même si votre enfant est super éveillé, demandeur et en avance sur son âge, mais né le 15 décembre, il sera chez les petits-moyens. Ben oui, allez expliquer à des parents que leur bout-de-chou n'est pas assez mature, ou trop je ne sais quoi pour se retrouver dans la classe dans laquelle ils voudraient qu'il aille.

Ayant vu ma Lutinette redevenir bébé après être arrivée à l'école l'année dernière (elle a commencé à sucer le pouce, à demander une sucette qu'elle n'avait pas non plus jusque-là, à parler en disant des gnagnagnas, à tronquer les mots, à utiliser des mots de bébé et à pleurer pour obtenir quelque chose) je m'inquiète, parce que d'être avec des plus petits ne va pas l'aider à "grandir" et ce d'autant plus qu'elle a une petite soeur.

Mais bon, ne stressons pas.

Passons à l'école élémentaire (mon cher Watson !!).

La maîtresse a demandé à ses élèves, à la fin de l'année scolaire 2005/2006, sous forme de petit sondage, de lui dire dans quelle classe ils voudraient se retrouver, de qui ils ne voudraient pas être séparés, avec qui ils voudraient absolument se retrouver, etc...
En clair, les enfants choisissent.

Et moi, en temps que parent, je n'ai pas mon mot à dire ? N'aurait-il pas été plus judicieux de décider de l'orientation en concertation avec les enseignants ?  Qu'en sera-t-il de ses souhaits ? Seront-ils suivis à la lettre ? Pourquoi les parents ne sont-ils pas informés officiellement du mode de partage des élèves en deux classes ?

Ne stressons toujours pas.

Attendons lundi et nous aurons le fin mot de l'histoire. Et peut-être ne sera-t-il pas trop tard pour effectuer un changement, s'il est possible, mais j'en doute.

"Qui vivra, verra", dit un dicton. "Carpe Diem" dit un autre, "Fallait rester zen, soyons zen" chante Zazie

Appliquons donc ces bonnes paroles, en mâchouillant un Kiss Cool. Le deuxième effet pourrait être sympa.

Commenter cet article