Remise en question

Publié le par Lutine

Tout ça résonne dans ma tête. Ma tête raisonne avec tout ça.

Si effectivement le sens du courant devait changer pour lui et qu'il perdait tout et que je n'étais plus là pour lui, que lui resterait-il ?

J'ai réagis égoïstement. Je me sens moche de l'intérieur et lâche. Il ne mérite pas une telle réaction de ma part. Mais moi, est-ce que je mérite de l'avoir lui ?

Que signifie "donner sans rien attendre en retour" ? Ce n'est pas seulement donner sans attendre de recevoir à son tour. C'est surtout donner, sans que l'autre ait une obligation de résultat, non ?
Et puis d'abord quel résultat ? Celui qui me convient ? Où celui qui lui convient à lui ?

Je m'interroge. Tout est dans la perception. C'est comme la beauté. La beauté est-elle dans l'objet regardé ou dans l'oeil qui le regarde ?
C'est sûr, c'est purement philosophique, mais c'est un début de reflexion.

Et si j'avais tort ?  Ce que je perçois comme un échec, une perte, pourrait s'avérer pour lui une réussite, une victoire, une renaissance.

Si je l'aime, je ne dois pas le comprendre, et encore moins le juger. Je dois juste être là pour lui. Et c'est tout.
Parce que ça n'apporte rien de dire "tu vois, je t'avais prévenu". Je me dois d'être là en cas de besoin, pour l'écouter, le soutenir s'il le souhaite.

Alors j'espère qu'il saura pardonner ma réaction trop vive, trop excessive. Trop ou plutôt pas assez. Parce que dans mon raisonnement initial, j'ai manqué de tolérance envers lui et de respect.

Il est une mine d'or et je souhaiterais qu'elle reste intacte et pas qu'elle soit exploitée par des gens malveillants.

Publié dans Lutine-O-kuB

Commenter cet article

fab 06/01/2007 13:09

Je suis d'accord je voulais pas lui reparler de sa relation.
Juste lui dire que je savais que c'etais dur, que cela me faisait mal de la voir dans la douleur, et que je m'excusais si j'avais ete trop franc la dernière fois, juste avant sa rupture. Car depuis elle est hyper froide avec moi. Je veut juste qu'elle sache que je m'en fout pas?

Lutine 06/01/2007 13:16

Euh, je sais pas, sa froideur est peut-être une carapace. Un moyen pour cicatriser tranquillement.Peut-être une carte, pour la nouvelle année, sur laquelle tu pourrais lui souhaiter, pour 2007, de retrouver son beau sourire et d'effacer ainsi la douleur connue en 2006. Et qu'en cas de besoin de parler, de sortir, tu étais là, pour elle, en ami, sans jugement, mais avec toute l'attention et l'affection qu'elle mérite.C'est une idée ... elle vaut ce qu'elle vaut !:-)

fab 06/01/2007 12:32

Je suis bien conscient tu facteur amour-propre, il peut etre parfois encombrant.
Il n'y a que le temps pour arranger cela. Maitrise de moi, c'est pas gagné:-)
Je suis d'accord avec toi sur l'amitié....
Tu crois que j'ai besoin de rien dire? Meme pas m'excuser pour ce que j'ai put dire qui l'a blessé?
merci bises à toi
fab

Lutine 06/01/2007 12:41

Je crois que si le sujet doit être abordé, c'est par elle et par elle seule.C'est une sorte de respect pour l'autre. Si elle n'en parle pas, c'est soit pour ne pas remuer ce qui est douloureux et donc qu'elle a décidé de tirer un trait et de se tourner vers l'avenir, soit parce qu'elle ne sait pas l'aborder à l'instant T, mais elle peut très bien le faire quand elle se sentira prête.En prenant l'initiative d'en parler lorsque toi tu es prêt, et sans savoir si elle l'est, tu prend le risque de rouvrir une blessure pas encore complètement cicatrisée, ce que l'on appelle "retourner le couteau dans la plaie". Et là ....Et éviter d'en parler, ce n'est pas comme fermer les yeux sur un problème que tu peux avoir dans ton couple, par exemple, et qui du fait de ne pas en parler ne s'arrange pas, voire empire, parce qu'il n'est pas réglé. Là, il s'agit de laisser le temps à l'un et à l'autre d'être prêt.C'est ce que l'on appelle se reconstruire, non ?Pour avoir été à sa place et à la tienne, c'est comme ça que je procèderais. Mais bien sûr, la situation, les personnes ne sont jamais totalement identiques.Bonne chance à toi, biz'

fab 06/01/2007 11:51

Cette situation décrite dans tes deux beaux textes m'inspire d'autaut plus qu'elle me rappelle la mienne actuellement.
Peut-être c'est vrai quand on aime on ne doit pas comprendre ni juger, je sais pas, je sais plus...
J'ai vécu avec elle une belle histoire trop courte. C'est moi qui a pris l'initiative pourtant. A ce moment là, j'etais pas tres bien dans ce retour en france, indécis, pas tres optimiste, sans pied à terre je l'ai etouffé. ET puis surtout son ex etait trop present dans son coeur et physiquement (elle dormait,simplement,  meme avec..)J'ai prefere arreter, parfois les circonstances sont difficiles.
On est reste tres proche, elle me disait qu'elle etait triste de pas pouvoir construire avec moi, jusqu'à ce qu'elle comble son vide avec un autre, un gars comme ca. Mais cela a été plus que pour un nuit. Je l'ai appris, j'etais decu, j'ai dit des choses pas sympas, c'etait nul comme reaction, de la jalousie et le mal-être d'avoir été vite "zappé". Ce mec un vrai salaud, aucun respect des femmes, un drageur maladif qui a meme tente deux fois avec d'autres une soirée où elle etait la. Il me parlait d'elle sans aucun respect, il s'en foutait. Ca m'a fait mal, j'avais mal pour elle, comment pouvait-elle rester avec ce genre de gars? Elle a compris ce que je pensais, j'ai dit des choses , j'ai été lourd.
Maintenant, il y a pue, elle l'a plaqué, une amie lui a parle de son dernier débordement. Je suis content pour elle. C'est dur pour elle, elle s'y était attaché à ce salaud.Elle me parle à peine maintentant, me regarde à peine dans les yeux. C'est dur on fréquente le meme groupe d'ami.
Je me suis sans doute trop impliqué dans son histoire. Peut-etre m'en veut-elle? Quelque chose c'est cassé entre nous, peut-etre de facon définitive...Mais moi je pense tj à elle. Je sais pas quoi faire.
Surement j'ai manque de tolérance et de respect. En raison sans doute de ma subjectivité. ...
Merci pour les articles....
bises
 
fab

Lutine 06/01/2007 12:09

Dans l'histoire que tu décris, il faut prendre en compte l'amour-propre, paramètre très important dans notre relation avec les autres.Qui dit blessure, dit amour-propre. Reconnaitre qu'on s'est trompé, c'est dur !Elle te voit régulièrement, parce que vous êtes dans le même groupe. Elle sait que tu es là pour elle, en cas de besoin, tu n'as besoin de rien dire, tu l'as aidé malgré tout à se sortir d'une situation. Si vraiment elle était attachée à lui, il lui faudra du temps pour faire son deuil de cette relation dans laquelle elle avait sans doute placé des espoirs, pour laquelle elle avait fait des projets.Parfois le temps arrange les choses. En ôtant cette souffrance, il reconstruira peut-être un lien entre vous. Il te faudra réussir à décoder les signaux pour reconnaitre le moment propice. Il te faudra surtout beaucoup de maitrise de toi pour ne pas lui en reparler, éviter de lui dire qu'elle s'est trompée, qu'elle a mis du temps avant d'ouvrir les yeux., être juste là pour l'écouter et la rassurer.Mais tout ça, tu le sais déjà, j'en suis sûre.Je te souhaite donc d'arriver à cet instant où, vous pourrez choisir ensemble entre Amitié (tu connais l'avis que j'ai sur la question amitié homme-femme) et Amour.Biz'Lutine

Lui 13/09/2006 20:55

Superbe texte quoi qu'il en soit... Il porte à réfléchir, et devrait porter certaines personnes à réfléchir....Merci pour ta réaction... sage, trop sage... Chui un jeune con, c'est bien connu... Mais on redémarre.... difficilement mais ca repart...

Lutine 15/09/2006 11:58

Oui, mais malheureusement, je crois bien que c'est cassé.Ma réaction était détestable. La sagesse c'est bien, mais quand on y fait appel après coup, ça sert plus à rien. Peut-être pour une prochaine fois, si un cas similaire devait se représenter, ce dont je doute. On ne trouve pas une telle personne à tous les coins de rue.