Encore une bonne raison de boire ...

Publié le par Lutine

... modérément quand même !!!


Au fond du vin rouge, une molécule contre l'obésité

 

La nouvelle a déjà fait le tour des chaînes de télé aux Etats-Unis : grâce notamment à des chercheurs strasbourgeois ont été démontrées les vertus d'un principe contenu dans le vin rouge, efficace contre l'obésité et certains diabètes.

Les téléspectateurs américains ont vu défiler cette scène en boucle : sur un tapis roulant, des souris guéries de leur obésité affichent des performances physiques extraordinaires. D'habitude, au bout d'un kilomètre de course, les rongeurs déclarent forfait, lessivés. Mais là, ils cavalent sur une distance double, sans problème.


 Miracle ? Certes non, tranche-t-on à l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC). C'est à Illkirch-Graffenstaden, dans les locaux de ce grand laboratoire qu'ont été réalisées ces images jugées sensationnelles. Depuis trois ans, une équipe de chercheurs y travaille sur un sujet qui laisse rêveur : les vertus pharmaceutiques d'un dérivé phénolique contenu dans le vin rouge, appelé resveratrol.


Des souris d'une endurance jugée surprenante

 

 En coopération avec les universités de Harvard et de Kuopio, en Finlande, il a été démontré que ce fameux resveratrol augmente la consommation d'énergie des muscles. Et permettrait de lutter contre l'obésité et le diabète.


 L'étude dirigée à Strasbourg par le professeur Johan Auwerx sur des souris prouve que ce composé contenu dans le vin fait grimper la consommation d'oxygène des muscles, donc leur demande énergétique aussi bien en période d'inactivité qu'en situation d'exercice. Dans ce cas de figure, les souris font même preuve « d'une endurance surprenante ».                                                                          
 A gauche, une souris traitée avec un dérivé
phénolique contenu dans le vin rouge non
seulement perd du poids, mais en plus
devient très endurante à l'effort.
(Document remis)


 Et où la trouve-t-on, cette substance ? Dans certaines plantes, comme les cacahuètes ou la peau du raisin noir. Mais surtout, surtout, dans le vin rouge. Seul hic, si l'on peut dire : bien que le vin rouge soit un réservoir privilégié de resveratrol, les quantités que l'on y trouve restent infimes. Beaucoup trop faibles pour attribuer un effet thérapeutique immédiat à cet alcool.

 
Des tests cliniques sont en cours sur l'homme, aux Etats-Unis

 
 Heureusement, par les bonnes grâces de la chimie, il est possible de fabriquer du resveratrol de synthèse, un concentré qu'une société baptisée Sirtris est parvenue à formuler sous forme médicamenteuse. Après les recherches sur les souris et la génétique humaine menées à l'IGBMC, des tests cliniques sont en cours sur l'homme, aux Etats-Unis. Ils sont qualifiés de « rapides et prometteurs » : dans la meilleure hypothèse, des médicaments contre l'obésité et le diabète dit de type 2, fabriqués à base de resveratrol, pourraient être commercialisés « dans environ cinq ans, difficilement avant ».


 On l'imagine, la nouvelle est accueillie avec espoir à l'lGBMC, laboratoire commun au CNRS, à l'Inserm et à l'université Louis-Pasteur de Strasbourg. Il convient néanmoins d'anticiper toutes les utilisations possibles d'un tel produit. Les capacités d'endurance sont à ce point augmentées que certaines institutions très particulières ont décidé de suivre de près les développements en cours du resveratrol. Les laboratoires de lutte contre le dopage sportif, pour commencer.


Didier Rose, Journal Dernières Nouvelles d’Alsace, édition du 13.12.2006

Commenter cet article

Zutttt 15/12/2006 11:56

Quoi de mieux qu'un bon repas avec tout ce vin rouge?? Du coup, je t'ai noté les recettes en commentaire sur mon blog ;o)
 
Bises :o)
NB: faut aussi que je t'ajoute ds mes liens mais j'suis à la bourre, g encore plein de boulot!!

Lutine 15/12/2006 12:49

Rome ne s'est pas faite en un jour, et il n'est pas bon d'en boire une bouteille (de rhum) en un jour non plus ;-)Je vais aller faire un tour chez toi, pour y chercher les recettes et lire les billets ;-)Biz'

Mira 15/12/2006 07:41

Merci Lutine ;) D'ailleurs je vous ai rajouté Fabrice et toi dans mes liens également :) (vous étiez déjà dans mes favoris mais là ça gonflera un peu mon module "liens" :))
Biz'

Lutine 15/12/2006 08:26

Oui, d'autant que c'est grâce à Fabrice qu'on se connait ;-)C'est fou, mais je n'avais pas percuté tout de suite que tu étais de Madagascar et voyant sur la carte que j'avais beaucoup de visiteurs, j'ai exploré un peu plus ton blog.Biz' et bonne journée

Mira 14/12/2006 19:22

Il faudra d'énormes quantités de vin rouge pour combattre l'obésité aux USA lol. Ce qui aura pour effet plusieurs millions d'alcolos... Oh et puis de toute façon, ils ne sauraient pas apprécier le bon vin, eux ne carburent qu'au coca-cola!
Merci pour ce très intéressant billet, j'en ai appris des choses :)
Bisous

Lutine 14/12/2006 22:06

Oui, tu as raison et ce serait déplacer le problème.Mira, je viens de me rendre compte que je ne t'ai pas encore mis dans mes liens.C'est désormais chose faite ;-)

Zutttt 14/12/2006 12:44

Les américains penseront p'tet moins à faire la guerre s'ils se saoulent au vin rouge, c'est toujours ça de pris! ;o)
Merci pour ton gentil message qui m'a beaucoup touché! ;o)

Lutine 14/12/2006 13:02

Oui, Zutttt, sauf que l'alcool, il peut malheureusement aussi être mauvais !Ou plutôt, il vaudrait mieux qu'ils désaoullent, pour se rendre compte des dégâts causés !Prends soin de toi.Biz'

Le Daim 14/12/2006 11:37

On peut donc aller se baffrer l'esprit tranquille. Allez, grosse orgie de bouffe super-grasse au niveau mondial (enfin, pour ceux qui ont quelque chose à manger ; les autres, soyez pas chiens, partagez...).
A nowel, par exemple on pourra se faire pêter la panse avec de la dinde et de la bûche et même en reprendre. Idem au nouvel an.
Enthousiasmé et rassuré par cette grande nouvelle, j'ai liquidé un saucisson sec entier et me suis fait des tartines de saindoux en lieu et place de beurre allégé. Ce soir je boirai la sauce à la crême de la blanquette à même la cocotte. Demain je ne me refuserai pas quelques plateaux de fromage entiers. Et dés aujourd'hui je ne jeterai plus le gras du jambon.
Ce n'est pas grave, puisque qu'avec une poignée de gélules je vais désenfler illico.
Au cas où ça ne marcherait pas, ou au cas où ce truc provoquerait des cancers l'impuissance, il me restera toujours la solution alternative : moins bouffer, mieux bouffer, et aller se ballader tous les jours dans la nature.

Lutine 14/12/2006 12:53

Le Daim, pour être allée plusieurs fois rendre visite à ton blog, sans y laisser de trace,  je t'avoue que ton commentaire m'a surpris...jusqu'à la lecture du dernier paragraphe qui m'a permis de me rendre compte que tout était rentré dans l'ordre te concernant... Ouf !!!Merci pour ton passage chez moi.;-)