Hygiène et Santé

Publié le par Lutine

Il y a quelques temps, je reçois la newsletter e-sante sur le thème récurant (non pas la serpillère) "Cancer du sein"

Je vous copie l'article que j'ai lu sur le site après avoir cliqué sur le lien présent dans la newsletter :

Cancer du sein : pas de déodorants après le rasage des aisselles !

L'usage des anti-transpirants et déodorants s'est répandu, et tant mieux pour le confort qu'ils apportent. Reste que ceux qui contiennent de l'aluminium peuvent être dangereux à la longue quand ils sont associés au rasage des aisselles, notamment vis-à-vis du cancer du sein.

Déodorants, anti-transpirants et aluminium

La plupart des déodorants - quatre sur cinq - contiennent de l'aluminium. L'aluminium est utilisé pour augmenter leur durée d'action : c'est l'effet anti-transpirant. L'effet déodorant, quant à lui, est lié au désinfectant qui compose ces produits et qui élimine les bactéries responsables de nos mauvaises odeurs sous les aisselles.

Cancer du sein et aluminium


La question de l'innocuité de l'aluminium a été régulièrement soulevée, la crainte étant que son usage soit associé à une augmentation du risque de cancer du sein. Lors des Journées pyrénéennes de gynécologie pratique de 2006, congrès de gynécologues, le Dr Gabriel André a fait un exposé permettant d'y voir enfin clair : le risque de cancer du sein est effectivement augmenté quand ces produits sont utilisés conjointement au rasage des aisselles.

Le Dr Gabriel André cite des chiffres issus d'une étude américaine de 2003 qui a suivi 437 femmes atteintes d'un cancer du sein. Celles qui n'avaient jamais utilisé de déodorant ni d'anti-transpirant, et qui ne s'étaient jamais rasé les aisselles, avaient un âge moyen de survenue de cancer du sein de 67 ans. Inversement, celles qui avaient largement utilisé des déodorants et des anti-transpirants, tout en se rasant les aisselles, avaient un âge moyen de survenue de cancer du sein de 59 ans, soit 8 années de moins…

 

L'âge de début de la pratique combinée du rasage et du déodorant est lui aussi essentiel. Plus on débute tôt, notamment avant l'âge de 16 ans, plus la survenue d'un cancer du sein risque d'être précoce.

Le Dr Gabriel conclut pour sa part qu'il faut éviter autant que possible les produits contenant de l'aluminium et qu'il ne faut surtout pas se servir de tels produits après un rasage. Plusieurs solutions se présentent aux femmes :

- s'offrir une épilation définitive au laser : le risque sera réglé une fois pour toutes ;

- se raser les aisselles le soir en utilisant un antiseptique après. N'utiliser les déodorants et anti-transpirants que le lendemain ;

- idem, mais en utilisant un rasoir électrique, moins coupant ;

- trouver un déodorant sans aluminium. Bien lire les notices, car ces produits en contiennent très souvent. Tous les sels d'aluminium ont le même effet.

En conclusion, il n'est pas question de ne plus utiliser d'anti-transpirants ou de déodorants, lesquels nous rendent la vie sociale plus agréable, mais il faut consommer intelligent…

 

Je fais partie des sujets dits "à risque". Donc cette nouvelle n'a fait qu'un tour dans ma tête et je me suis dis qu'il fallait que je regarde mieux les étiquettes à compter de ce jour.

Hier, je fais mes courses et comme je me trouve dans le rayon hygiène de mon supermarché préféré, je prends un flacon, regarde l'étiquette et lis y "Aluminium .....", j'en prends un autre, puis encore un autre et encore et encore et ... bon je m'arrête là, je vais pas vous la faire longue, on est bien d'accord !

J'ai oublié de préciser que pour une fois Zhom m'a fait l'honneur de m'accompagner pour faire les courses, alors passer 1 heure dans un rayon hygiène, cosmétique, j'évite, sous peine de ne plus pouvoir le trainer dans quelque magasin que ce soit.

Comme je ne trouve pas de déo dans la grande distribution, je vais devoir aller chez une esthéticienne pour me faire épiler. Et puis franchement, ça m'embête, vous pouvez pas imaginer. Pas à cause de la douleur de l'épilation, je ne suis pas douillette. Mais si déjà je vais chez l'esthéticienne, il faut que j'optimise le déplacement, alors je vais en profiter pour un soin par ci, une manucure par là, un maquillage pour une soirée.

Et j'imagine déjà la tête de ma banquière lorsque je vais lui expliquer que si je dépense tellement par mois chez l'esthéticienne, c'est pour retarder l'apparition du cancer du sein qui me fait les yeux doux.

Publié dans Lutine-O-kuB

Commenter cet article

Céline 31/12/2006 13:21

Depuis la lecture de ton article plutôt flippant je dois dire mais en même temps si réaliste, j'ai vérifier les déos de tout mon entourage, et surprise oh surprise, seul les déodorants féminins autour de moi contenaient de l'aluminium. Les déos hommes niet, nada, que dale! Alors je continue mon enquête, car étant dans le même cas que toi (rasage +déo= pas bien!) et ayant en plus un héritage de mauvaise augure, je suis une bonne (ou mauvaise ça dépend du quel côté on se place!) candidate. Et je découvre que la plupart des sticks, à la différence des rollers ou aérosols, non pas d'aluminium et ne sont pas moins efficaces, mais juste délaissés par les femmes plus que par les hommes!Désolé pour ta banquière mais tu vas pouvoir économiser les séances d'épilation si tortueuses!Bien de bonnes choses!Céline

Lutine 01/01/2007 12:13

Donc mon article aura eu du bon. Puisque j'obtiens un super tuyau sur les déos.J'avoue que j'ai exploré ceux que j'avais sous la main, sprays et billes. Je vais donc acheter un stick, mais j'irais sans doute faire un tour en magasin bio.Le problème avec le stick, c'est qu'il laisse des traces sur les habits. Il va falloir que je me contorsionne.Merci pour tout, et pour l'économie et pour la séance de torture épargnée (épargne et économie, lol)Biz'

Ollin 19/12/2006 13:46

J'ai été surpris par l\\\\\\\\\\\\\\\'implication de l\\\\\\\\\\\\\\\'aluminium. En effet, c\\\\\\\\\\\\\\\'est un métal très utilisé dans le domaine de la médecine. La majeur partie des prothèses (hanches notamment) sont constitués d\\\\\\\\\\\\\\\'alliages d\\\\\\\\\\\\\\\'aluminium et de titane. Les médecins sont très tatillons sur la pacivités des élèments qui constituent ces matériaux.
Il est vrai que si un métal est pris en poudre très fine, il n\\\\\\\\\\\\\\\'a pas forcement les mêmes propriétés. Je me demande quel ont été les tests qui ont permis de donner ces infos.
En ce qui concerne les tests préventifs, même s\\\\\\\\\\\\\\\'ils n\\\\\\\\\\\\\\\'empèchent pas le mal d\\\\\\\\\\\\\\\'exister, ils permettent qu\\\\\\\\\\\\\\\'ils ne se propage pas trop et à d\\\\\\\\\\\\\\\'autres organes. On  fait des progrés sur le sein mais certains conséquences peuvent être bien plus catastrophiques.

Ollin 19/12/2006 13:45

J\\\'ai été surpris par l\\\'implication de l\\\'aluminium. En effet, c\\\'est un métal très utilisé dans le domaine de la médecine. La majeur partie des prothèses (hanches notamment) sont constitués d\\\'alliages d\\\'aluminium et de titane. Les médecins sont très tatillons sur la pacivités des élèments qui constituent ces matériaux.
Il est vrai que si un métal est pris en poudre très fine, il n\\\'a pas forcement les mêmes propriétés. Je me demande quel ont été les tests qui ont permis de donner ces infos.
En ce qui concerne les tests préventifs, même s\\\'ils n\\\'empèchent pas le mal d\\\'exister, ils permettent qu\\\'ils ne se propage pas trop et à d\\\'autres organes. On  fait des progrés sur le sein mais certains conséquences peuvent être bien plus catastrophiques.

Lutine 19/12/2006 17:59

Je ne sais pas Ollin, je vais chercher.Biz'Lutine

legnoch :0125: 18/12/2006 17:03

Bon oui bien sûr, il est clair qu'il faut faire attention et peut-être surveiller certains points sensibles, mais personne ne m'otera de l'idée que si tu suis tous les conseils santé qu'on peut trouver dans la presse féminine, il ne te reste plus qu'à rester chez toi, dans un caisson hermetique, sans manger ni boire, histoire de pouvoir être en bonne santé pendant au moins trois jours.En ce qui concerne le cancer, c'est bien le depistage, car plus un cancer est pris tôt, mieux il a des chances de se soigner, parait-il. Il n'empêche que, comme me dit mon radiologue, on ne décèle les problêmes que quand ils sont là. Le dépistage n'empêche donc pas la maladie de survenir si tel doit être le cas. Il permet juste de savoir qu'elle est là ! Il faut le savoir quand même ! Et faire les dépistages quand même bien sûr !

Lutine 18/12/2006 17:20

Oui, c'est vrai, tu as raison. D'ailleurs le dernier magazine féminin que j'ai acheté, est une véritable source d'inspiration pour moi. La marmite est en train de bouillir. Les billets seront servi très prochainement ;-)Concernant le dépistage, je ne sais que trop bien que ça ne sert qu'à voir ce qui existe. Le tout étant d'accepter de s'y soumettre régulièrement et de surtout pas hésiter à bousculer le médecin qui ne prescrit pas les examens nécessaires, voire changer de médecin. Parce que là encore, je sais de quoi je parle.Merci pour ton passage chez moi ;-)

Mira 18/12/2006 08:15

Coucou Lutine ;-) Excellent article, très intéressant... Ouf, je n'utilise jamais de rasoir, mais mon épilateur, un peu douloureux mais très efficace, et surtout, aucune trace sous les aisselles... Cela dit, j'ai peur pour les anti-transpirants... comme toi, va falloir que je fasse plus attention... tiens, je vais aussi prévenir ma maman ^^
sinon, j'ai essayé au moins 4 genres d'épilateurs, et y'a celui qui a un bloc glacé (que tu mets dans le congel' avant d'utiliser), qui est le moins douloureux, si jamais tu voudrais en acheter, parce que l'esthéticienne c'est pas très pratique à la longue... c'est vrai... ;-))  (mais cela dit, tous les épilateurs piquent, même ceux avec les anti-douleur...)
Biz'

Lutine 18/12/2006 09:49

Oui, j'en ai un, d'épilateur électrique. Mais je ne prends pas le temps de l'utiliser. Le rasoir, c'est tellement plus rapide et pratique lorsque tu as des Lutinettes autour !Et puis j'ai la chance d'avoir une pilosité pas très développée, sans entrer dans le détail, bien sûr ;-)Biz'