Bizarre (1)

Publié le par Lutine

Cela fait quelques mois déjà que je dis à Zhom que  je souhaite aller chez le coiffeur. Ils deviennent tellement long qu'ils se prennent dans le décapeur thermique.

Question couleur, je commets régulièrement un sacrilège en m'achetant de la coloration au supermarché et donc en la faisant moi-même. Et forcément, je n'arrive pas au résultat que j'ai en allant chez le coiffeur. Ni au niveau de la couleur, ni au niveau de la tenue.

Lorsque je travaillais encore, aller chez le coiffeur était pour moi un pur plaisir. Je décidais du jour au lendemain d'y aller, je posais une demi-journée de congé la veille. Le jour même, je déposais les Lutinettes à l'école et chez la nounou et filais en vitesse pour y être avant l'ouverture et donc passer en premier. Entre la couleur, le shampooing, la coupe et le brushing, il faut bien compter 2 heures, 1 heure de trajet (et oui, mon coiffeur est en ville et au centre, en plus), alors si je peux éviter d'attendre avant, j'aime autant.

Actuellement, pour aller chez le coiffeur, je dois m'y prendre suffisament à l'avance pour commencer par trouver une personne pour me garder Lutinette #3 et là, c'est coton.
Parce que la plupart des personnes qui composent mon entourage travaillent, sauf ... ma mère.

Ma mère n'a jamais été aussi peu disponible que depuis qu'elle est à la retraite. (A noter quand même qu'elle a cessé de travailler à la naissance de mon frère.) Et depuis quelques temps, elle est moins matinale, donc lui déposer la petite avant 8h30 pose problème. Une fois que je ressors de chez le coiffeur, je dois me dépêcher de récupérer Lutinette #3 et filer à l'école chercher Lutinette #1 & #2 qui sortent à 11h30, puis me dépêcher de rentrer pour faire à manger sachant que Zhom rentre à 12h et qu'il repart à 12h30.

Donc en clair, soit je stresse, soit je ne vais pas chez le coiffeur. La longueur de mes cheveux témoigne de mon "jeté d'éponge", celà faire presque 2 ans que je n'étais plus chez le coiffeur.

Je dis presque, parce que mon dernier passage chez le coiffeur s'est déroulé de la façon suivante : une copine, me propose de me prendre rendez-vous chez son coiffeur. Elle me déposerait, s'occuperait des Lutinettes et me rechercherait dès que j'en serais sortie. Proposition alléchante. Je décide d'accepter.

C'était en juin dernier.

J'ai rendez-vous à 17h, donc directement après avoir cherché les Lutinettes à l'école, je file chez elle, elle me dépose avec ma voiture devant le salon et me donne les instructions suivantes : "tu as rendez-vous avec X, tu prends tout ton temps, tu te fais plaisir, tu ne t'inquiètes surtout pas, tout ira bien, je m'occuperais tellement bien de tes filles qu'elles ne verront pas le temps passer. Et puis les deux grandes joueront avec les miennes, donc pas d'inquiétude."

Je lui fais confiance et sors de la voiture totalement rassurée. Et je l'appelle 45 minutes après, après m'être fais soulagée de 10 cm de longueur de cheveux. Mais, parce qu'il y a un mais, lorsque j'arrive dans le salon, c'est effectivement X, un charmant jeune homme qui m'accueille. Il m'informe qu'il fini de s'occuper de sa cliente et qu'il s'occupe de moi juste après. Il me demande de patienter, me propose de la lecture et appelle sa collègue pour qu'elle me conduise au bac.

Sa collègue descend, me propose de me laver les cheveux, je lui dis juste que comme ils sont très abimés aux pointes, c'est sûr, un an et demi sans couper..., je souhaite lui montrer avant de les mouiller, parce que je ne souhaite ni couper plus que nécessaire, ni couper de trop, je souhaite conserver les cheveux longs (c'est la tendance de l'été !! je l'ai lu dans un magazine féminin !!).

Un fois les cheveux lavés et démélés, elle m'installe sur un fauteuil et me re-propose de la lecture. Je vois X, en train de raccompagner sa cliente. Et surprise, je le vois monter l'escalier, tandis que Y, sa collègue qui s'est occupé de moi jusqu'à présent, sort des ciseaux et commence à couper. Je suis surprise, mais je ne dis rien. La coiffeuse est plutôt sympa, on papote, je lui explique pourquoi j'ai les cheveux dans un tel état. On parle donc des Lutinettes, c'est un sujet que je maitrise plus ou moins, et des difficultés que j'ai à me rendre chez le coiffeur.

D'habitude, mon coiffeur met environ 50 minutes pour me couper les cheveux. J'ai une certaine quantité de cheveux bien épais et dégrader tout ça (non pas leur faire subir une dégradation, mais les couper en dégradé !) ça met du temps. Je suis donc surprise, lorsque 30 minutes après mon arrivée, elle saisit le sèche-cheveux et la brosse ronde. Elle me conduit à la caisse et me raccompagne dehors. J'appelle ma copine, elle arrive dans les 5 minutes.

Pendant ces 5 minutes, je passe ma main dans les cheveux et ça me parait bizarre. Genre un dégradé un peu high-tech. Je ne sais pas trop comment le décrire. Ma copine arrive, je lui raconte que ce n'est pas X, mais Y qui m'a coiffé. Déjà, elle tique. Je lui confie mes doutes quant à ma coupe de cheveux. Elle me demande d'attendre d'être arrivée chez elle pour vérifier.

Arrivée chez elle, c'est l'horreur. Le reflet que me renvoie le miroir est hideux (je suis de dos, hein !), le verdict est sans appel. En effet, le dégradé, est une dégradation pour ma belle chevelure. Des escaliers, genre M.C. Escher, tout en perspective, tout en trompe-oeil, mais en réel !!

Je râle, ma copine rappelle son coiffeur. Il lui répond que si je ne suis pas satisfaite, il faut que je revienne, qu'ils corrigeront. Après qu'elle ait raccroché, je lui dis que je n'y mettrais plus jamais les pieds et que j'irais dans la semaine chez MON coiffeur, pour réparer les dégâts.
Je n'ai finalement pas eu l'occasion de le faire.

A bien réfléchir, ça fait bien deux ans que je n'étais plus chez un coiffeur (un vrai, pas un charlatant).

Oui, mais vous vous demandé sans doute en quoi c'est bizarre (ben oui, souvenez-vous du titre de l'article), tout ça, non ?

Et bien c'est simple. Hier, Zhom me demande si j'ai besoin de prendre rendez-vous pour aller chez le coiffeur. Je lui réponds que non. Il me propose d'y aller vendredi. Je lui réponds que je ne peux pas, que si je ne préviens pas ma mère au moins deux semaines à l'avance, elle va m'engueuler, me garder la petite, mais me le reprocher, parce que je lui aurais chamboulé son programme (même si elle n'a pas de programme, c'est juste pour le principe). Et là, contre toute attente, il me dit que c'est lui qui gardera Lutinette #3 (dont il ne s'est jamais occupé depuis sa naissance) et qu'il s'occupera des deux grandes et du repas, parce qu'il a pris congé vendredi.

Bizarre, non ?? Je dirais même louche !!

Publié dans Lutine-O-kuB

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie bidi 22/12/2006 23:47

hoooooooooooooooooooooooooooooooooooooo
quel gentil zhom !
bon toi je sens tu vas être belle ! tu l'es déjà  mais tu vas être encore plus zolie alors je demande une photo, une photo ! une photo !
dit donc je découvre que tu as trois bouts de choux et que des donzelles, le papa est cerné par les papillons alors !
En tout les cas, j'ai beaucoup aimé lire ta petite prose-coiffure ...
J'ai trouvé cela rigolo, je m'y serai cru ...
Tiens, j'ai un petit cadeau pour toi chez moi ...
à bientôt petite Lutine

Lutine 23/12/2006 09:08

Cool, je ne vais pas être obligée de fournir une photo. Je n'étais finallement pas chez le coiffeur.Mais dès que ce sera le cas, promis, je me laisserais photographier. Enfin, j'essayerai de trouver quelqu'un qui voudra bien me photographier ;-)

Fabrice 20/12/2006 12:01

En fait, le doute n'était pas si fort dans mon esprit que je me sois cru obligé d'employer le subjonctif. Cela étant, si le doute avait prévalu, je conviens qu'il eut fallu que je l'employasse. :-)
Bizz'cornu
Fabrice

Lutine 20/12/2006 13:21

Tu es donc un optimiste ;-)Toss esch eBiz'

:0055: Maître Po 20/12/2006 02:01

Bah, il n'y a rien de louche, là-dedans. Il a encore des trucs à décaper, et comme il a pas envie de le faire, ce sera toi qui le fera. Mais il n'a pas envie que tu lui foutes la décapeuse en l'air avec tes cheveux dans tous les sens, il prend ses précautions.
Moi, à sa place, je ferai exactement pareil.

Lutine 20/12/2006 10:42

Merci Maître Po de m'apporter ton regard extérieur très sage.Moi qui pensais qu'il voulait se faire pardonner de son cadeau de Noël, je vois maintenant qu'il n'y a pas que ça.Cela dit, il m'aurait mis un bel elastique dans un joli paquet cadeau, l'effet aurait été le même et ça lui aurait coûté moins cher.;-)

fabrice 19/12/2006 22:39

Je ne pense pas que c'est louche. C'est peut-être qu'il t'aime, tout simplement :-)
Et ça, ça se savoure sans arrière-pensée :-))
Bon coiffeur Lutine !
Biz' goudi
Fabrice

Lutine 20/12/2006 10:40

Tu veux dire : "Je ne pense pas que ce soit louche" ?Je vais essayer de t'écouter et de faire taire cette petite voix au fond de moi qui crie MEFIANCE à tue-tête !Je crois que pour vendredi, je vais quand même décliner son offre. Je suis une fille, donc je change tout le temps d'avis ;-)Biz' repetita

Mira 19/12/2006 20:18

C'est plutôt une bonne nouvelle je trouve ^^ C'est peut-être le début d'un changement de Zhom ! Peut-être un super cadeau de Noël qui t'attend ^^ (je positive à mort!!)
Raaah l'épisode du charlatan... j'imagine très bien les dégâts avec la coupe "escalier", j'ai aussi des cheveux épais, et je vois très bien le résultat quand les cheveux sont mal dégradés, bonjour le triple volume...
Biz'

Lutine 20/12/2006 10:36

J'ai une ou deux photos, il faut que je remette la main dessus.Concernant le début de changement de Zhom, oui, enfin j'ai un doute. Un super cadeau de Noël, je n'y crois pas, mais peut-être est-ce pour se faire pardonner le sien.Tu as raison, je vais tenter de positiver, ne sait-on jamais ;-)Biz'