Mais où va-t-on ?

Publié le par Lutine

Aujourd'hui, Lutinette #1 n'a pas école. La maîtresse a une réunion syndicale.

Moi, ça me fout en pétard. Certes, on aura été prévenu à l'avance, donc pas de problème d'organisation pour les parents qui doivent faire garder leurs enfants, mais, je m'interroge quand même.

Je ne sais pas s'il y a un lien, mais ce matin, en emmenant Lutinette #2, j'entends à la radio qu'à la rentrée prochaine, il y aura encore des suppressions de postes et des fermetures de classes dans les écoles et les collèges. Le nombre d'élèves étant lui en hausse.

Donc voilà, ou la France fabrique en toute conscience des illettrés, ou elle veut faire des économies là ou elle devrait vraiment dépenser le pognon que les gentils contribuables lui versent contraints et forcés !

Je prends l'exemple de mes Lutinettes. Oui, déjà que je ne maîtrise pas trop le sujet, autant que je ne parle que de ce que je connais un peu (rire).

Dans l'école de Lutinette #1, il y  4 classes (CP, CE1, CE2-CM1, CM1-CM2). Lutinette #1 est au CE2 (petit rappel pour ceux qui ne suivent pas depuis le début). Dans une autre école, elle avait déjà été en CP-CE1 et ça avait laissé des traces (une maîtresse sans expérience se voyait confier une classe double niveau, les méthodes d'apprentissage de la lecture -la base !- n'était pas bonne, du coup, elle laissait travailler les élèves en autonomie -c'est autonome, un gamin de 6 ans ??- enfin Lutinette sans était finallement pas trop mal sortie d'un point de vue scolaire, mais psychologiquement, c'est autre chose).

Dans l'école de Lutinette #1, les maîtresses des deux ou plutôt trois, grandes classes, permuttent pour apporter de leurs connaissances à tous les niveaux ou combler leurs lacunes. Les lacunes ne sont pas énormes, c'est juste que la maîtresse des CM1-CM2 n'est pas à l'aise en sport et qu'elle enseigne donc tantôt de l'art plastique tantôt de la géométrie à la classe de Lutinette #1 tandis que sa maîtresse fait courir, sauter les plus grands, elle leur fait même faire du cirque :-D

Mais pour certains cours, il pourrait y avoir des aides extérieures à l'école, mais interne à l'éducation nationale. Les cours d'Allemand sont dispensés par des maîtresses qui ne prononcent pas correctement, comment nos enfants peuvent-ils apprende la langue convenablement ?

Les cours d'informatiques sont donnés par moi-même (ou tout autre parent volontaire, levez le doigt s'il vous plait, les volontaires. Y'en a pas ?). Mais plus que la personne qui les dispense, c'est le temps consacré qui m'inquiète. Une heure le samedi matin, à raison de 3 à 4 élèves (selon le bon vouloir des pc à fonctionner) par samedi, mais en ôtant 1 samedi par mois minimum qui est libéré. Quand je vois le programme qu'il faut enseigner pour l'évaluation de fin d'année et surtout le niveau des gamins au départ, j'ai des supers gros doutes (bon si j'échoue, ce sera de la faute du volontaire pas de l'E.N.). Pourquoi ne pas proposer à un professeur d'informatique-technologies fraîchement sorti de l'école, donc sans expérience, de faire profiter de ses connaissance des élèves de niveau école élémentaire, avant d'être placé en collège ou en lycée.

Pour l'Allemand, ce serait pareil. Il y a des tas de jeunes professeurs ou moins jeunes d'ailleurs, qui n'ont pas de postes, certains sont payés quand même lorsqu'ils sont titularisés mais non placés, parce qu'on ne les "utilisent" pas (pour certains, c'est leur choix - moi, mon patron ne me demande pas ce que je choisi entre bosser et être payée et ne pas bosser, rester à la maison et être payée, si je veux des sous, je bosse, si je bosse pas, je suis dehors et sans sous).

Actuellement, l'éducation nationale fabrique :
    - des élèves qui n'ont pas le niveau et qui redoubleront au moins une fois,
    - des fonctionnaires qui ne fonctionnent pas,
    - des instituteurs et des professeurs qui sont démotivés en voyant qu'ils ont une remise à niveau à faire avant de pouvoir appliquer le programme, s'ils prennent la peine (et s'ils ont le temps) de le faire.

Parallèlement à ça, les cours d'assistance à domicile connaissent une hausse fulgurante. Ben oui, les parents ne peuvent pas prendre le relais, par manque de connaissances ou par manque de temps.

Et après, on nous accuse d'êtres des parents démissionnaires ! Mais non, et là je parle encore de mon cas, quand je bossais 8 heures par jour, parfois plus, que je suis absente auprès de mes enfants 10 à 11 heures par jour, quand je rentrais, j'avais juste encore le temps de les laver, de les nourrir et de les coucher la semaine, et je devrais prendre de notre temps de jeux, de promenade, le week-end pour rattraper le retard accumulé en semaine à l'école ? Alors je fais comment pour leur apprendre les bonnes manières, la valeur des choses et à se détendre un peu ?

En étant à la maison c'est pas plus évident, parce que je dois faire fonctionner la micro-entreprise lutinesque.

Si un des candidats à l'élection présidentielle ou une personne de son équipe tombe sur cet article, au hasard de ses recherches pour l'établissement d'un programme qui soit axé sur autre chose que ne votez pas pour X, il dit des conneries, ne votez pas pour Y, il trompe sa femme, mais qui veut vraiment dire votez pour moi, j'ai envie de mettre des choses en place, c'est important pour vous, pour vos enfants, pour le pays etc... peut-être pourra-t-il prendre en compte ce modeste coup de gueule.

Ajout à 10:24

J'oubliais de dire que parallèlement à ça, les parents qui font l'école à la maison sont montrés du doigt, alors que les enfants qui bénéficient de la descolarisation ont un niveau au moins égal sinon supérieur à nos chérubins façonnés par l'éducation nationale.

Commenter cet article

lauryle 21/01/2007 17:22

si mes commentaires un peu obscurs (je trouve - après relecture) peuvent servir à quelque chose... tant mieux.
le problème restera quand meme comment mettre en place ces idées qui pourraient faire avancer les choses.... Suis encore trop jeune pour être présidente, mais ce n'est pas dit que ça marche...

Lutine 21/01/2007 23:24

;-)Tous ensemble on y arriverait peut-être.

lauryle 21/01/2007 01:26

Pourquoi se plaindre ? l'école est mise à disposition de manière quasi-gratuite, faut pas s'étonner du résultat.
un fonctionnaire fonctionne comme son nom l'indique, malheureusement, l'état ne fonctionnant pas, le fonctionnaire fonctionne mal, et fait défonctionner celui qui veut fonctionner un peu mieux. (la destruction de la langue est une chose magnifique)

Simple curiosité, comment avez vous réussi à avoir des intervenants d'allemand dans vos classes de primaire (je ne parle pas d'informatique, il y a 10 ans, (voire encore de nos jours) ça n'existait pas dans nos classes). Dans mon coin retranché de la France, la seule langue valable est le français (passons sur l'accent marocain qui la colore un peu) et à l'école en regardant (de loin) l'anglais et si on fouille un peu mieux on voit apparaitre trois mots d'espagnol et deux d'italien. à peine un mot d'allemand et encore pas glorieux comme mot (le demi mot est reservé à l'occitan, mais il faut changer de classe d'âge). je trouve déjà magnifique que cette langue (bien plus utile que l'italien ou l'espagnol, à mon avis) soit enseignée au primaire...
Après sur mes 7 ans d'apprentissage, je comtabilise six profs au total : deux profs d'origine allemande, trois à peu près potable (disons, connaissant la langue, mais ne sachant pas forcément être pédagogue ou pédagogue et maitrisant la langue)
et trois totalemet désastreux ; franchouillard au possible et ne comprenant pas toujours ce que disait les élèves en section européenne (> promis, juré, c'est vrai, en terminale, certains élèves (tres rares) étaient meilleurs que nos profs!)... alors comment avoir des intervenants baragouinant à peu près cette langue (pas si compliquée que ça) vu le desastre du collège et du lycée ?

Au petit ajout, je répondrais que ça ne m'étonne absolument pas : ces enfants ne son tpas obligés de subir les âneries de leurs collèges de classe et ils bénéficient d'une approche de l'apprentissage souvent beaucoup plus agréables (quand les parents ont compris que la méthode d'assoir sur un banc et d'assomer l'enfant de connaissance est ridicule)
rappelons à ceux qui n'aiment pas l'école, que celle ci n'est pas obligatoire, seule l'instruction l'est et celle ci est beaucoup plus intéressante et constructive. Sans blague !

(((désolée pour la longueur du texte et les fots d'autograf, de saintax et gramèr qui s'y rapportent... à minuit y'a de l'inspiration, mais plus beaucoup de neurones)))

Lutine 21/01/2007 13:11

Euh ... je vais aller lire sur le blog, en mode admin, j'ai du mal et je te réponds après ;-)Me revoilà ;-)Donc pour répondre à ta question, habitant à quelques kilomêtres de l'Allemagne, je suppose qu'il ne doit pas être trop difficile de trouver des jeunes professeurs diplomés sans expérience, capables de venir enseigner aux élèves des écoles primaires avant d'atterrir à leur poste de collège ou lycée. Et pourquoi ne pas travailler par groupes, une moitié de classe en allemand, l'autre en mathématiques.Tout le monde y gagnerait :     - les élèves, parce qu'ils apprendraient dans des meilleurs conditions,    - les professeurs, parce qu'ils pourraient acquérir une expérience sans être confrontés à des petits caïds (dans le pire des cas, biensûr)    - les instituteurs, parce qu'ils auraient moins d'élèves à la fois au moment d'expliquer, certes deux fois puisque deux groupes, et pourraient donc approfondir les points avec lacunes.A l'époque, j'ai eu la chance d'avoir des cours d'Allemand dispensés par la maman Allemande d'un camarade de classe. Deux heures de cours par semaine avec une vraie Allemande, avec une vraie méthode, un vrai apprentissage des difficultés, c'est mieux que 3 heures de n'importe quoi actuel avec des enseignants non qualifiés.Je pense que l'idée serait à creuser, à développer. Merci pour ton message. Il m'aurait permis d'expliquer un peu plus comment je vois les choses, et m'aura donné l'envie de voir un peu plus loin, de proposer quelque chose de concrêt.Biz'Lutine

:0038: Maître Po 20/01/2007 01:22

Tes cours sont ouverts aux adultes ignares ? ;-)Si oui, dès que le tgv est mis en service, j'accours...

Lutine 20/01/2007 09:47

Maître Po, je doute fort que "adulte ignare" te convienne.  ;-)Mais tu es le bienvenu, dès que tu le souhaites.Et puis il y aura des petits trucs à manger avant et après des petites ballades mouvementées en 4x4. Tu crois vraiment qu'après tout ça tu auras envie d'écouter ce que je raconte ? ;-)Biz'Lutine

proceau 19/01/2007 15:23

TEST TEST TEST TEST TEST TEST TEST

Lutine 20/01/2007 09:41

Reçu Reçu Reçu Reçu Reçu Reçu ReçuMerci Proceau, pour le temps que tu as pris pour m'aider. Forcément, il a manqué alleurs, par ma faute.

Zutttt 19/01/2007 10:40

Salut ma Lutineke,
Tout à fait d'accord avec toi! Les enfants ont de plus en plus de lacunes, il y a de plus en plus de soucis dans les écoles et pourtant, on met de moins en moins de personnel pour les encadrer. C'est du grand n'importe quoi! :o(
Bisous!

Lutine 20/01/2007 09:39

Oui, c'est le monde à l'envers.Biz'Lutineke