Point d'interrogation sur mon blog

Publié le par Lutine

Je modifie mon article, j'aurais pu le supprimer comme cela m'a été conseillé, mais je décide de le garder. Pourquoi ? Parce qu'il a fait partie de moi. Même si ce n'est qu'un court instant. Et aussi parce que les commentaires que vous m'avez laissés, votre soutien, disparaitraient avec et je veux garder tous ces mots.

Si j'ai créé ce blog, c'est pour moi avant toute chose, dans cette logique, si je le suspends ou le détruit, ça ne doit être que par ma seule volonté.

J'ai commis une erreur, celle de dire quelque chose à l'endroit où il ne fallait visiblement pas, parce que je pensais être couverte par la netiquette, le devoir de réserve quant aux informations qui circulent sur un forum ou dans une liste de diffusion sur un thème. J'ai eu la malchance d'être lue et reconnue par une personne que je ne connais pas, mais qui connait une personne qui m'est proche, celle même que j'ai égratigné par mes propos. En moins de deux heures, l'nformation avait quasiment fait le tour de la planète.

Ce qui est marrant, c'est que la personne égratignée, me fait une leçon de morale via la session MSN de mon être cher. Alors qu'à plusieurs reprises elle m'a répondu via cette session sans me dire que c'était elle qui parlait et en me laissant croire que je parlais au propriétaire de l'adresse MSN. Donc pour moi l'honnêteté n'est pas tout à fait au rendez-vous.

(Ne soyez pas inquiets, je ne vais pas vous jouer le sketch de la paille et de la poutre, même si je recherche actuellement un IPN pour les travaux de la maison et une botte de paille et/ou foin pour les lapins des Lutinettes ;-) )

Si elle me lit, et ben elle me lit. Si mes mots lui déplaisent, qu'elle retourne lire ceux de sa copine si bien intentionnée. Parce que personnellement, lorsque j'ai conscience qu'une chose que je lis peut être blessante pour une personne amie, je ne vais pas lui répéter ou lui faire lire l'information. Surtout si je n'ai pas l'autorisation de le faire et encore moins sans avoir pris soin avant, de me renseigner concernant les tenants et les aboutissants. J'espère qu'elle se sent bien, maintenant.

Je ne pensais pas avoir dit quelque chose de grave, mais tout est après dans l'interprêtation.
J'ai ressenti le besoin de faire un trait d'humour, j'ai commis une erreur de jugement et pour cette raison, je suis reléguée au rang de persona non grata.

Cet après-midi, j'étais loin de penser que je pourrais chasser les pensées noires de ma tête. J'étais anéantie. Maintenant, je me sens un peu mieux.

Lutine est une force de la nature, elle tombe, elle se relève. Lutine a pris une claque, elle a décidé, sans prétention aucune, de tendre l'autre joue !!

Bien à vous,
Lutine


Ci-dessous, l'article initialement publié :

Fermeture (temporaire de ce blog)

Je viens de m'apercevoir que je n'ai plus le droit de m'exprimer, quelque soit l'endroit.

Ce blog était une partie de moi. Certains sujets qui me tenaient à coeur justifiaient ma présence sur des listes de diffusion, sur des forums, la rêgle principale étant le respect des informations qui y figurent et la non-divulgation sans le consentement implicite des participants.

Hier soir, j'ai eu envie de poster, sur une des listes de diffusion dont je fais partie, sur une sujet anodin, à mon sens. Un mini coup de gueule, un micro trait d'humour qui me revient en pleine figure comme si j'avais fait quelque chose de mal.

Le résultat est destructeur, il me fait perdre une des personnes que j'aime le plus en ce monde, la seule en qui j'ai confiance.

Je suis effondrée. Je suis en pleurs. Je serais morte, ce serait sans doute mieux.

Je voudrais avant de partir, présenter mes exuses à celui qui se reconnaitra (et à ceux qui estiment y avoir droit.)

Bien à vous,
Lutine

P.S.: J'indique cette fermeture comme temporaire, l'espoir étant la seule chose qu'il me reste.
Je continuerais à venir visiter les votres et à y réagir en prenant soin de ne froisser personne.
 

Publié dans Lames de fond

Commenter cet article

lauyle 03/02/2007 19:56

arreter un blog parce que quelqu'un est froissé ? drole d'idée... enfin je ne connais pas l'affaire....ça te fera toujours moins d'article a sauvegarder, mais moins a vendre.... dommage....t'oublie pas de le regarnir a partir de demain ? hein ? lol

Johanna 03/02/2007 09:13

Moi qui me faisait une joie de lire tes articles fraichement pondus!!!Comme j'ai pû le lire tu ne te laisse pas abattre et c'est ça qui fait ta force! (même si je en sais pas ce qui c'est passé)Dire ce que l'on pense est la façon la plus honnête et franche de s'exprimer...tant pis pour ceux qui le prennent mal. Quelques part c'est que l'on a gratté là où ça fait démange et ça ne soulage pas forcément ;-).J'espère que l'on pourra encore "tchater" sur ton mini-chat magique. ^^Bises.P.S: Merci pour ton com pour mon anniversaire!!!!

François BOREL 02/02/2007 23:47


de noir geai, l'oiseau retrouva ses couleurs en dépoyant ses ailes il fit vibrer les nues créant mille arc en ciel 
Un orage a tonné non pas un orage juste une giboulée 

le passant qui passe et qui reste puisque tu restes aussi
à te lire bientôt
 

Lutine 03/02/2007 08:51

François, je te remercie pour les mots que tu écris, pour les images que tu me dessines, pour le reflet que toi, miroir, tu me renvoies, pour cette force que tu me prêtes jusqu'à ce que je retrouve la mienne.Je te dois beaucoup, Lutine

Sergio 02/02/2007 19:48

Malheureusement c’est une mauvaise nouvelle de plus que je viens de lire.
 

Dommage que certaines personnes puissent « censurer » l’expression libre.
 

J’espère que l’on nous privera pas trop longtemps des tes publications et expressions si trognons des lutinettes qui de surcroit peuvent avoir des effets bénéfiques sur le moral.
 


 

Courage, tiens bon, une lutine en grogne c’est toujours mieux  qu’une lutine morte.

 
 

Lutine 03/02/2007 08:45

Salut Sergio,La censure de l'expression libre est malheureusement courante dans ce monde. Il y a des gens qui en meurent pour avoir voulu exprimer leurs idées.Moi, je n'en suis pas là. J'ai simplement connu un grand passage à vide et alors que je commençais à aller mieux, que je parvenais à me reconstruire, je me suis fait poignarder dans le dos.Enfin voilà, pour ne pas donner de pouvoir à celle qui m'a fait ça, je reste. Si j'abandonne, elle gagne et je perds plus que mon blog. Je perdrais surtout mon envie et ma force pour aller de l'avant.Quant aux paroles des Lutinettes, n'aies crainte, il y en a encore quelques unes de nature à te redonner le sourire lorsque c'est nécessaire. Pas plus tard que hier, Lutinette #2 m'a encore impressionnée.Merci Sergio.Biz'Lutine

François BOREL 02/02/2007 19:41

désolé pour les fautes je suis en GOTA ( en japonnais Colère)
 

Lutine 03/02/2007 08:51

Tu es pardonné ;-)