Naissance d'une passion

Publié le par Lutine

Comment nait une passion ? C'est une question que je me suis souvent posée, surtout depuis que je connais Zhom.

Deux solutions :
- par hasard, en tombant nez à nez avec un truc passionnant (normal, quoi ;-)),
- c'est dans les gènes.
Et vous, vous en pensez quoi ?

Enfin il faudra quand même que je pense à demander à Zhom de ranger ses docs Dangel après lecture, parce qu'un passionné sur le sujet dans la famille, c'est largement suffisant !!

Publié dans Lutine's Tribu

Commenter cet article

ludovic 07/01/2007 00:30

Elle ne meure pas elle peut s'atténuer mais au fond de nous il reste toujours un petit bout de l'étoile qui nous a éclairé
bon dimanche

Lutine 07/01/2007 10:13

Merci pour ton explication. A bientôtBiz'

François 06/01/2007 13:33

Parfaitement d'accord avec toi lutine, je m'étais arrété à la naissance d'une passion, une fois née elle continue, elle peut amplifier, elle peut même devenir obsessionnelle et dévorante mais là nous sommes loin de la naissance la passion est devenue adulte.
biz 

Lutine 06/01/2007 14:07

Mais qu'est-ce qui fait qu'une passion meure ? Je parle biensur de la passion pour un objet, pas pour une personne.

François 06/01/2007 08:33

La nature à horreur du vide, l'esprit Humain aussi.
 je ne crois pas au hasard (désolé Mira) mais à la nécéssité et au besoin. 
Pour moi une passion née
- d'une insatisfaction
- et d'un désir immodéré de la compenser
biz

Lutine 06/01/2007 11:00

A contrario, une personne comblée ou satisfaite n'aurait donc pas de passion ?La passion comble-t-elle un manque affectif ?Comment une personne ayant comblé un vide en se découvrant une passion, continue-t-elle à l'assouvir une fois qu'elle rencontre la personne qu'elle aime, ou toute autre chose qui lui occupe l'esprit et son temps, etc...Je ne suis pas passionnée. Pas au sens extrème. J'aime les orchidées, elles décorent ma maison, j'en prends soin, je les fais refleurir, j'en tire une certaine satisfaction, je m'en achète de temps en temps. Je n'y consacrerais pas une fortune, j'ai un budget maximum, pas élevé du tout. Je pourrais passer à côté contenant celle que je recherche depuis quelques années, mais je ne l'achèterais pas si le prix était excessif.Zhom, en revanche, ne regarde pas le prix de ce que ça coûte, il aime, il le veut, il le lui faut, il achète. Bon, sa passions reste relativement raisonnable, mais pour avoir déjà vu des reportages sur des gens passionnés par les montres qui dépensent des sommes astronomiques (à la hauteur de leur moyens c'est sûr), je sais que je ne ferrais pas de même si j'en avais les moyens.Voilà pour ma reflexion.

Fabrice 06/01/2007 02:14

Une passion, c'est peut-être une révélation. Un coup d'épée du hasard dans l'eau de la vie... la main tendue pour attraper son mirage, juste un peu trop loin !
La passion, c'est le feu qui brule à l'intérieur, celui qui dévore ou celui qui couve en fabriquant ses braises, une à une, jusqu'à transcender chaque acte de la vie, jusqu'à transformer chaque pensée en infime paillette de bonheur...
Biz'
Fabrice  

Lutine 06/01/2007 11:18

J'espère qu'il n'est pas trop tard pour moi. Je me sens parfois un peu nulle de ne pas avoir de passion. De l'intérêt pour certaines choses, oui, mais pas de passion.Et puis pour le cas où ça devait m'arriver, je vais prendre soin de toujours garder un extincteur à portée de main ;-)On sait jamais, ça peut être destructeur aussi, non ?Biz'Lutine

Célineb. 06/01/2007 00:49

Je n'en sais pas plus que toi mais ce que je peux te dire qu'avec ses grands et beaux yeux, elle risque d'en déchainer quelques unes des passions, elle trop choux!Bizous!Célineb.

Lutine 06/01/2007 11:19

Merci Céline,Alors les passions déclanchées par ma Lutinette (mes Lutinettes, d'ailleurs!), le plus tard possible, hein !!Biz'